Il m’écrira ulterieurement …

4 avril 2007

seule.jpg


IL n’a pas le temps .. 11738322p.jpg
Je vous livre cette reflexion de Claude Allégre publiée dans L’Express du 02/02/2006
voir la page source

La pandémie chronophage
Il m'écrira ulterieurement ... dans Non classé clip_image002

Tout le monde est pressé, et personne ne sait plus «perdre» du temps, réfléchir, penser

On s’interroge périodiquement sur le risque de pandémie et les moyens de s’en protéger. Hier, c’étaient la fièvre aphteuse, l’ESB; aujourd’hui, la grippe aviaire. Pourtant, il est une pandémie qui, chaque jour, fait des ravages et s’étend au monde entier, contre laquelle on ne fait rien. Je veux parler de la chronophagie, cette maladie des temps modernes qui mange le temps, notre temps.

Dans un article célèbre, le Mahatma Gandhi, qui n’était pas un apôtre du progrès, mit en garde contre l’amélioration des transports, car elle contraignait l’emploi du temps de l’homme. «S’il vous faut une journée pour aller à la ville, vous n’irez qu’une fois par mois et, le reste du temps, vous organiserez votre vie au village avec sérénité; mais qu’advienne un nouveau moyen de transport, en l’occurrence l’autobus, vous permettant d’aller à la ville en une heure, et votre vie sera transformée. Vous irez à la ville une ou deux fois par semaine. Votre temps sera divisé, vous imaginerez de nouvelles activités et, les transports s’améliorant, vous serez toujours entre la ville et le village, ne profitant ni de l’une ni de l’autre.»

Eh bien, nous y sommes! Les hommes d’affaires sont sans cesse dans les avions. Ils ne profitent nullement des villes qu’ils visitent, se contentant du trajet aéroport-réunion-restaurant-réunion-aéroport. Rentrés chez eux fatigués, ils n’ont plus le temps de vivre. Alors, heureusement, il y a la télé! Les adolescents, accrochés à leur téléphone mobile, courent, font le va-et-vient entre leur ordinateur, les réunions entre copains pour écouter de la musique et la télé devant laquelle ils zappent sans cesse. Pour l’homme politique, ce n’est pas mieux. Il court  de réunion en réunion, téléphone 40 fois par jour, passe un tiers du temps avec les médias et réfléchit quand il dort! Les assistants rédigent ses discours, qu’il lit, quand ce ne sont pas les assistants d’assistants. Comment s’étonner qu’il n’y ait plus de proposition politique sérieuse? Dans la chaîne de décision, privée ou publique, tout le monde est pressé, et personne ne sait plus «perdre» du temps, réfléchir, penser. On vous interroge. Il faut répondre par oui ou par non. Internet, blog, Wi-Fi. Les sondages faits auprès de 1 000 personnes vous disent ce qu’il faut penser. Les conversations sont réduites à un questionnement binaire. Cette fébrilité frénétique gagne du terrain sur la planète. Ce progrès-là s’appelle la cybercivilisation.

Il y a quelques années, un anthropologue ramena à Paris un Papou. Il s’adapta assez vite. Mais il fit à son tour des observations anthropologiques: «A Paris, dans la rue, les gens marchent vite, certains courent, ils se bousculent. J’ai voulu savoir s’ils poursuivaient quelqu’un ou quelque chose. Non, ils ne poursuivent rien! Merci, je retourne chez moi! » Avons-nous perdu le plaisir d’observer la nature et de réfléchir? L’espèce Cybernautis economicus est-elle vraiment le produit heureux de l’évolution d’Homo sapiens?

Cet article me remet en mémoire combien la gestion du temps est au cœur des questions que nous abordons en coaching : nos valeurs, nos priorités, la répartition de nos domaines de vie et nos projets. C’est bien en partant d’abord de ces questions et en se mettant au clair avec elles que nous pouvons ensuite décider d’une gestion du temps qui nous corresponde personnellement. Mince !  j’ai mon avion dans quelques heures , faut que je me sauve !

Infâme, une femmes ,des femmes

27 mars 2007

 

 

Une nouvelle chronique, inévitablement diabolique…

Je sais ce n’est pas très lisible… Mais je l’ai retrouvé,le jour de mon déménagement et rangement oblige, un merveilleux magazine que m’a donné la mère de Mrs Bibelot,il y a une éternité!j’en trembles d’émotion après avoir tout relu en riant souvent et en pensant à elle (du coup j’ai arrêté de ranger, mais il y a des priorités et vous me comprendrez…)

Que Dieu l’ait en sa sainte demeure cette grande dame , une pied noire qui avait décidé de ne pas quitter l’Algérie je l’aime pour m’avoir donné cette merveille, en plus de tout l’affection qu’elle a pu me donner (tout de même et en priorité).

je l’ai gardé, et j’ai bien fait, ainsi que son livre de 1948 sur les conseils de beauté de la rédactrice de ELLE Je viens de relire cette merveille et j’ouvre une petite rubrique « le miroir de la femme ».mais juste pour quelque temps Vous y retrouverez des scans du magazine et le recopiage des articles illisibles.

Ce magazine de 1958 c’est un résumé de la vie des femmes au travers les âges, comme si ELLE avait été publié depuis la préhistoire, avec ses conseils beauté, mode, cuisine, courrier du coeur, reportages sur les femmes Il me faut tout scanner, tout réécrire, mais je dois bien cela à toutes les femmes qui ont vécu leur vie depuis que l’homme (ce douillet) existe, et celles d’aujourd’hui, donc, cela va me prendre du temps. On va dire une rubrique par semaine au mieux.

Vous aurez donc droit au miroir de la femme de façon régulière sur ce blog et désapprouver

Beaucoup de femmes là haut vont bien rire et être heureuses que l’on se souvienne d’elles.

Pour vous donc , en exclusivité, l’introduction à ce journal, daté de 1958 :

Pourquoi vous en parler en milieu de semaine ? parce que je suis une chieuse tout simplement et que votre vie se doit d’être un long calvaire

7296414.jpg7609448.jpg

Me revoici Me revoilà !

25 mars 2007

spa0081.jpgMa mère me disait toujours : “Il y a une seule chose importante sur la terre, c’est le souffle. Tant que tu respires encore, rien n’est perdu.”
Aujourd’hui, je suis à Timimoune ..Aujourd’hui c’est mon jour, et personne ne peut me l’enlever! Demain, on verra. Il faut rendre grâce à la minute vécue. Ça aussi, c’est ma mère qui me l’a appris. Plus je vieillis et plus je me dis qu’elle avait raison. C’est un privilège d’être là…. Ces pensées sont la puissante fascination qu’exerce le désert sur le voyageur. Le désert n’est ni plat ni monotone contrairement à ce qu’on croit , il offre de multiples paysages changeant. Ici c’est le domaine des Touaregs tribus nomdes de Berbères mêlé de sang Africaine, a l’allure altière, qui sillonent le desert en méhari . Des êtres hors du communs ! Lorsque le dernier des illetrés aura disparu, nous feront  le deuil de l’humanité ..

A vouloir être autre, l’homme finira par n’être rien ; il n’est déjà plus rien. Sans doute évolue-t-il, mais contre lui-même, aux dépens de soi, vers une complexité qui le ruine n et ruine son destin. « La chute dans le temps » Cioran

CIORANp10300591.jpgp1030074.jpgp1030109.jpgp1030158.jpgp1030172.jpgp1030207.jpgp1030235.jpgp1030249.jpgp1030264.jpgp1030276.jpgp1030277.jpgp1030026.jpgp1030012.jpgp1030076.jpgspa0133.jpgspa0081.jpg

La judeomania

19 mars 2007

 

 

You’ve got to hand it to Nicolas Sarkozy. He has chutzpah. »
Roger Cohen
13 septembre 2006

Luc Besson : secrétaire déclare dans  le monde de France:

Nicolas Sarkozy président de la République française. Avant de le laisser s’installer à l’Elysée,Les français devraient s’interroger sur les alliances politiques d’un carnivore populiste, qui ose déclarer au public américain qu’il se sent « étranger dans son propre pays ». En août 2004, un hebdomadaire juif américain publiait un étonnant article sur l’influence croissante du lobby JAZ (Jewish-American-Zionist) sur le territoire français. Parmi les noms de personnalités soutenues par ce lobby ou par ses partenaires dans l’Hexagone figurait celui de Nicolas Sarkozy Le pen déclare :: « Je me battrai de toutes mes forces pour que n’accède pas à cette plus haute charge quelqu’un dont la vision des choses est ‘marche ou crève’ », il ne faut pas à la tête de la France « quelqu’un qui se fixe comme programme d’être le futur caniche du président des Etats-Unis ».
AFP / Le Monde (France)
16 septembre 2006
La France est-elle prête en 2007 à voter pour un néoconservateur américain à passeport français ? »

LE 10 janvier 2007

Le tout nouveau patron de l’UMP d’alors (sans fonction ministérielle) était venu recevoir, avec des fastes dignes d’un chef d’Etat, la bénédiction des plus hautes autorités Isreliennes du pays, toutes sensibilités politiques confondues. Le message de Nicolas Sarkozy était simple : s’il est élu à l’Elysée, ce sera la fin du dogme gaulliste .A sa sortie d’un entretien avec Ariel Sharon, le Premier ministre israélien de l’époque lui avait publiquement lancé : « Je suis certain que vous avez bien conscience de faire partie de nos amis.

Souhaitons que le prochain bal masqué de la famille juive de France ne se tienne pas à l’Elysée.emoticone

AFP / Le Monde (France)

Ségo sarko bayrou ?

15 mars 2007

 

                     1173873051.jpg

LE JEU VIDEO devient un moyen extrêmement influent de parler d’une campagne parfois laborieuse et ennuyeuse pour le votant Lambda. Ben voyons..L’argument théorique est bidon mais en véritable malade du web, je sais que vous avez besoin de pauses respiratoires entre deux analyses hallucinées. Donc voilà » Presigame « , où il s’agit d’être un candidat qui bouffe des pommes dans un labyrinthe l’emmenant à l’Elysée. Oui oui, un Pacman quoi. Merci Gabriel!

Appuyer sur Presigame pour aller au jeux , Le jeux de la presidence , qui va manger l’autre ???

Victoire de la musique

11 mars 2007

7109grandcorpmalade.jpg

 

Le slam c’est quoi? Chacun peut monter sur scêne pour dire un texte écrit ou improviser. Pendant trois minutes, chrono en main! emoticoneLe slammeur: Grand corps malade l’emporte , bon ça nous change du Rap.. même si ça reste un peu naîf .. Mais joliment récité .

Enfin une cérémonie sans récompense pour le rap !
J’en suis d’autant plus satisfait que je suis saturée jusqu’à la nausée du rap ! (à fromage) .


Le 8 MARS

10 mars 2007

 

 _couscous aux 8 légumes  

                                    derkaoui.jpg

 

 

[Aps 8/3/07]  Alger – Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a prononcé, jeudi à Alger, un discours à l’occasion de la Journée internationale de la femme. En voici le texte intégral :

« Femmes algériennes,

Mes chères soeurs,

Mes chères compatriotes,

II m’est agréable de vous offrir mes félicitations à l’occasion de la Journée mondiale de la femme. Le message que je vous adresse chaque année à l’occasion du 8 mars n’est pas un simple rituel. Il a pour objet de faire le bilan de tout ce qui a été réalisé concernant l’émancipation de la femme algérienne et la confirmation de sa place dans l’édification de l’Algérie d’aujourd’hui et de demain.

Permettez-moi, avant d’user, à la fois en toute modestie et avec beaucoup de fierté, du langage si éloquent des chiffres, de joindre ma voix à celles qui sont envahies par la joie en cette journée qui est la votre, pour vous dire l’immense bonheur que je ressens en vous exprimant mes voeux, les meilleurs, à l’occasion de la Journée mondiale de la femme.

Même si j’avais pris l’habitude de le faire chaque année, il n’en demeure pas moins qu’il ne s’agit nullement d’une simple tradition, mon objectif étant de dresser le bilan de toutes les actions entreprises libérer et promouvoir la femme algérienne et réaffirmer son rôle dans l’édification de l’Algérie d’aujourd’hui et de demain.

Les Algériennes et les Algériens doivent se convaincre qu’il est hors de question que nous condamnions à l’immobilité nos structures sociales et familiales.

 

Maure à Tunis

7 mars 2007

 Je suis désolée pour cette absence ..Petite escapade  à Tunis 

Une maure à Tunis : film très controversé           femme6.jpg

Dommage que  le film a quelques anomalies. Bien que l’histoire soit intéressante, il y a vraiment un manque de rythme dans l’enchaînement des scènes….Les personnages ou plus particulièrement le personnage centrale, très attachant avec un large panel de problèmes existentiels dont on aime suivre l’évolution On est souvent coupé net !quand on commence à se passionner pour ce personnage. De plus, le timbre off de l’acteur principale, très énervant ponctue le début du film et ajoute un peu de superficialité à l’ensemble. Enfin, la fin est un peu décevante et vous  laisse sur une impression d’inachevée. J’ai passer  tout de même, un bon moment, avec mon coté fleur bleue, j’achète sans rechigner..  Tellement l’acteur est bon.  Le  soleil de Carthage et le rosé  Saint Augustin aidant.  Un sentiment d’authenticité dans chacune des scènes qui sont souvent révélatrices de la nature humaine. Si on oubliait les quelques défauts, le film est excellent !

Côté coeur..

18 février 2007

Coté Cœur …..♥

Cherche cœur vue sur la mer..
Qui peut m’aimer plus que moi moi-même ??? PERSONNE ! Je vais me mettre à m’aimer à la folie ! Tiens , demain , je vais aller m’acheter plein de choses ! je vais me gâter ! Ras le bol d’aimer les autres , ils nous aiment tous pour une raison ou pour une autre . Comment ai-je pu penser, comment ai-je pu croire que l’amour pouvait se loger dans un cœur pétri par les mains de ce monde ? On trouverait plus facilement du sentiment au fond de la boîte des enfant, sur le couvercle de laquelle est écrit : Sucreries… Aimer ! aimer ! quel singulier son a ce mot dans la société ! Semblable à l’écho des cavernes, on répète bien des fois après vous : « Aimer ! » Mais qui vous répond ? Les pierres… pas même les pierres… le désert Qui a inventé l’amour ?? C’est nous ! Les fous ! Les fous des rois , le fou de la reine . GRRRRRRR ! ça m’énerve ! Qu’ai-je, en vérité, à faire à Lausanne dans cette ville « de neige peinte ! Il y a presque pas de trace sur la neige , les Suisses ont des ailes en hivers , ils ne marchent pas , il survolent , comme ça tout reste propre !
Quoique , peut être que mon chien m’aime ?? Mais non ! lui aussi c’est sa gamelle qui prime .
Je lance un appel ; Mal- heureuse , cherche mâle-heureux pour s’aimer pour se surestimer, pour se louanger sans vergogne.
Je ne sais plus qui a dit que « Une civilisation débute par le mythe et finit dans le doute. »
Mais alors qui m’aime ?? à part moi ??

AIMER SOUS LES OBUS

18 février 2007

 

 

 

Image de prévisualisation YouTube


Mon amour , s’il arrive qu’on meure

Et que nos cadavres gisent sous terre

Où donc notre amour s’en irait ?

Se fânerait-il comme nos corps le seraient ?

Cette foudre qui détonnait, elle s’éteindrait comme la foudre

Qui s’abat sur Baghdad qui a vu naître notre amour

Comme nos organes se tairaient

Si c’est la destinée de la passion,

Nous y aurions perdu notre temps.

On dit que, quand nous mourrons,

nos âmes à jamais s’en iront

Nos senteurs, dès l’aurore s’écouleraient

Et nos pulsations, dans l’air, souffleraient.

Le matin, avec la rosée, nous irons éclore

et le soir, nos paupières devront se clore.

Et quand le vent caressera les fissures des murs

C’est nos voix qui siffleraient dans la nature.

Et si une abeille, dans le vide, bourdonnait,

Accompagnant l’essaim, résonneraient nos baisers.

Mourir…N’est-ce pas une désolation que de mourir

Alors que les feuilles de nos branches veulent vivre ?

Ma amour, tant que tu vis en moi

Sur la terre, fleurira notre émoi

Nous resterons jusqu’à la venue du printemps

et notre fougue et nos senteurs à jamais, resteront.

Et quand les fleurs accompagneront les évènements

Elles raconteront de leurs senteurs, notre passion.

n’evite pas mon regard ,

je sais que tu as peur peur

Peur que personne ne racontera notre histoire

 

123456...9