• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 12 avril 2007

Archive pour 12 avril 2007

BARBARES ET LACHES !

Jeudi 12 avril 2007

caqr4pmz.jpg

VOUS  NE POURRAI  JAMAIS  CONFISQUER  NOS REVES, NI LES RUES D'ALGER

42499331378ab5dcd78.jpg

La Représentation de l’horreur a pris la place des mots, le sens de la vie ne se conçoit pas par l’égarement, Rester présent dans le sens chamanisé du terme … il fut un temps ou le sens était donné à la vie. Un orage et le ciel auraient pu tomber sur notre tête. Le ciel était divin. Aujourd’hui ce qui a changer c’est que l’on sait (ou que l’on pense savoir) qu’on est ce ciel et qu’on peut se faire dieu, et donner la mort en son nom..

 

LE BRAS QUI ARME ET L’OEIL  QUI PLEURE


«Et là, c’est encore une opération de diversion ?»

J’ai écouté avec effroi des barbus, des leaders de partis islamistes algériens exprimer, sur la chaîne de télé Al Jazira, leur compassion aux victimes après le double attentat d’hier. Il s’en est même trouvé un qui a eu l’outrecuidance d’affirmer qu’en ces moments de douleur et de malheur, il n’y a plus de différence entre islamistes et non islamistes, entre partis et associations, car seul compte l’Algérie. C’est la meilleure, celle-là ! Non monsieur ! Dans les attentats contre le palais du Gouvernement et le commissariat de Bab Ezzouar, chaque barbu qui pointe son menton hérissé devant une caméra et un micro est quelque part complice. Les larmes que j’ai vues couler de leurs yeux sont autant de gouttes d’acide corrosif et mortel versé sur les tombes des victimes d’Alger. De quel droit ces émirs en costard cravate, qui n’ont eu de cesse, lors de ces dernières années de «paix retrouvée, de rahma, de concorde et de réconciliation nationale», d’exiger du haut de l’Assemblée de pardonner à tous les tangos, de reprendre langue avec tous les maquis, avec tous les groupes de tangos, viennent aujourd’hui déclarer leur «affliction» ? Ne versez pas de larmes, Allah yarham babakoum. C’est autant de sépultures souillées. Y a pas d’Algérie soudainement réunie parce que deux bombes ont explosé dans la capitale. Chacun sa famille ! Vous êtes de celle de l’islamisme combattant. Nous sommes de celle d’en face. Rien à voir. Et c’est pour cela que je trouve hautement toxique, terriblement indécent et sadique de vous voir défiler, en procession, pour déverser vos témoignages de «profonde tristesse» dans cet autre repaire de barbus qu’est Al Jazira. ( chaîne de propagande ) Pas vous ! Surtout pas vous ! Abadan ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
Hakim El Alaam..