• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 1 février 2007

Archive pour 1 février 2007

La femme dans tous ses états !

Jeudi 1 février 2007

La femme Algerienne ,

UneEnfance cadenassée …

La femme algérienne a toujours été soumise à une tutelle masculine.Elle est ici représentée à travers trois âges : l’enfance, l’adolescence et l’âge adulte. Des mains occultes, symboles des pesanteurs sociologiques, psychologiques et culturelles semblent vouloir extraire la sève qui fait la personnalité et l’identité de la femme,

algeriefemmekabylie.jpg

« Depuis l’âge de six ans, je tyrannisais ma mère, l’obligeant à être accompagnée partout où qu’elle aille, même chez une parente. Je vérifiais son voile, je l’obligeais à regarder devant elle, alors que c’est elle qui continuait à m’habiller … » Kateb yacine     

 

 Le caftan brodé de fil d’or définissant des arabesques aux mille éclats, parée de son diadème appelé « kheit rouh (fil de l’âme) sur lequel elle se tient debout telle un funambule . Le moindre faux pas serai fatale ! 

 

 

algeriefemmemusique.jpg

 

Femme du Hoggar 

Dans certaines régions du Hoggar, à chaque printemps est célébrée l’Ahlal. L’Ahlal est la fête de l’Amour courtois, où la passion et le désir s’expriment selon un code social exigeant.

Sous la tente, les jeunes filles jouent de l’imzad, pendant que les jeunes hommes s’engagent dans des improvisations poétiques. Le jeune homme amoureux s’adressera à une jeune fille en particulier sans jamais révéler son nom.

Les allusions ne seront comprises que par celle à qui elles sont adressées. Si la jeune fille concernée accepte de répondre aux avances du jeune prétendant, alors elle se lèvera et l’invitera à s’asseoir auprès d’elle.femmehoggarallusion.jpg

Femme kabyle – Algérie

la langue amazight a fait du chemin. Aujourd’hui elle reconnue par l’Etat algérien. il etait important pour la société algérienne de recouvrer toutes les facettes de son identité, de retrouver son histoire multimillénaire, ainsi que ses véritables cultures riches et diversifiées.

En lettres Tifinagh, on lit:
<<Azar>>, qui veut dire Racine.
<<Amazigh>>, qui signifie Homme Libre.
algeriefemmekabyle.jpg

 

La femme dans tous ses états ! dans Non classé spacer

La khamssa  

Sous la tente, la femme est dans son intimité, à l’aise, heureuse.
Elle porte à son cou sa <<khamassia>>, penditif représentant la main avec cinq losanges. Les losanges sont montés sur un support en cuir, le tout est porté par un collier de petites perles.

La base du losange est un triangle. Important chez les Touareg, il symbolise la femme: figure de base de la décoration du métal, comme de la plupart des motifs des sacs et des peaux, il est le rappel symbolique du triangle pubien.
Le triangle occupe une place prépondérante dans les représentations magiques des Touareg: il protège contre l’esprit du mal.
algeriefemmehoggar.jpg

<>

M.A. Haddadou

Toutes ses peintures sont l’oeuvre de l’artiste plasticien : Farid Benyaa