• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 26 juin 2006

Archive pour 26 juin 2006

Le chenapan !!

Lundi 26 juin 2006

L’amour entre l’homme et le chien est idyllique……C’est un amour sans conflits, sans scènes déchirantes. sauf quand un chien urine dans votre saladier :o ( La seule, maigre et inavouable consolation qui réussissait à remonter laborieusement de ce flot lamentable de pisse post-coïtale , c’est que je n’aimais pas cet énorme saladier que je ne pouvais ranger nul part ! Mais tout de même… .

Le coupable qui dort innocement pap6.gif

Etat d’âme

Lundi 26 juin 2006

23h.45 Bonsoirnuts.jpg, Un énième message ?? soupir !. Pathétique.. Dérisoire..-La forme la plus élaborée du dialogue est probablement le silence- L’Ailleurs de l’absolu est sans doute le silence de l’espoir – Seuls aux grands fauves la liberté est supportable et ils sont de moins en moins nombreux ! Plus les hommes sont libres et moins ils savent quoi en faire : ça c’est embêtant ! – Les 2 de tension des neurones, c’est pas mon truc non plus : c’est usant !- La pensée unique mondialiste, et toutes les autres formes de pensées uniques c’est encore moins mon truc ainsi que les politiquement corrects qui vont avec. Je revendique mes contradictions, mes « exceptions culturelles.. » et les assume.- « La vérité de l’individu, c’est ce qu’il cache » (Malraux) : Mes 5ème dimensions non négociables = intelligence du coeur et de l’esprit + sensibilité . La souffrance, le respect, l’émotion se rencontrent dans l’espoir de l’autre. Instant d’éternité dont l’ardente obligation est le silence. Que dire de ces mains magiques qui font, défont, apprennent, réapprennent, guident l’Autre pour l’épanouissement de nos secrets.. conjuguer le verbe aimer son prochain.. ; c’est vrai que l’on est dans une autre dimension..Le principe de réalité est l’épreuve la plus dure : ultime seconde, premier regard où tout bascule dans l’indicible bonheur car il y a eu la rencontre, mais aussi où tout bascule dans la déception. Victoire de l’irrationnel. La vie tout simplement. « Juste quelqu’un de bien , Juste quelqu’un de vrai ; Harmonie ». C’est Paul Eluard qui écrivit dans un poème « comprenne qui voudra comprenne qui pourra»…